Delphine, une adolescente engagée au quotidien

delphine2

Audrey Hepbrun aurait-elle été aussi élégante si elle n’avait pas consacré les dernières années de sa vie à faire du bénévolat pour l’Unicef ? Je n’en suis pas certaine, tout comme je me demande parfois si la grâce de Delphine, lycéenne de 17 ans – et ma petite sœur – ne tient pas, plus qu’à ses jambes élancées ou à son style délicat, à un certain rayonnement intérieur, à une sensibilité qui ne peut que rejaillir.

Rencontrez Delphine, parce que l’engagement peut parfois être aussi discret que sincère

Comment défends-tu tes valeurs et quelles sont-elles ?

Pour le moment, je les défends plutôt au quotidien. J’essaie de servir, si on peut dire ça, « d’exemple », dans le sens que j’essaie d’être respectueuse. C’est une attitude que je tends à adopter. Et je me dis que si « ça marche » pour moi, d’autres personnes pourraient vouloir le faire aussi. Je suis devenue chrétienne pendant mon adolescence et être chrétienne, ce n’est pas se restreindre à ne savourer aucun plaisir comme certains semblent encore le penser, au contraire je profite de la vie. Pour moi c’est plutôt rechercher comment je pourrais apporter de l’aide aux autres. Et aussi, être végétarienne, depuis un an maintenant, ce n’est pas non plus me frustrer, pas du tout !

C’est la même chose avec la mode. Comme j’ai fini de grandir, je ne vais plus avoir besoin de beaucoup de nouveaux habits, je veux dire à part si un tsunami vient et emporte toute mon armoire… Tout ça, les vêtements, c’est un luxe. Donc je me dis que si je veux me permettre ce luxe, au moins il ne faut pas qu’il nuise à autrui, par exemple à des travailleurs sous-payés. Donc j’essaie de consommer principalement des vêtements de deuxième main qui, en plus, sont parfois de meilleure qualité. Depuis que je fais ça, j’ai trouvé plusieurs habits en cachemire et en pure soie à 2 francs dans des vide-dressings !

Tu as voyagé deux mois en Nouvelle-Zélande l’été dernier, est-ce que tu as remarqué une différence dans leur rapport à la mode ?

A l’école, nous portions surtout des uniformes, donc c’est plus difficile de se faire une idée, mais j’ai remarqué qu’il n’y avait pas l’espèce de honte qu’on peut ressentir ici face aux boutiques vintage. Par exemple il y avait en ville un magasin de deuxième main, mais avec des vêtements de marque donc un peu chers pour moi, mais c’était le préféré de l’une des correspondantes de mon groupe.

Même à l’école, un jour, un « Grab a bag » a été organisé dans la salle de gym. Pour quatre dollars, nous pouvions remplir un sachet en plastique de tous les vêtements que des élèves ou leurs parents avaient amenés. Ça avait vraiment eu beaucoup de succès !

delphine1

Tu parlais d’attitude, quelle attitude te choque ?

J’entends beaucoup de gens dans les couloirs qui clament haut et fort qu’ils mangent tous les jours au fast food, alors que tout le monde sait que c’est plutôt mauvais, puis qui jettent tous les emballages, aluminium compris, dans la poubelle du lycée, sans recycler. Alors parfois j’aimerais bien que les écoles fassent plus de prévention pour le tri.

Souvent ça m’étonne de voir que beaucoup de gens se fichent tellement de l’écologie, alors qu’il y a une urgence, vraiment, et que ça me paraît être un but atteignable de vouloir au moins faire mieux. Et de mon côté aussi, d’ailleurs, c’est une de mes résolutions de la rentrée : éviter les emballages et les barquettes en plastique. En fait je crois que je n’aime pas trop quand les gens se vantent d’être irrespectueux. Ça m’attriste. Par contre, je n’ai pas envie d’aller dire aux gens « tu ferais mieux d’acheter ceci ou cela » ou quelque chose du genre, parce que c’est peut-être la meilleure façon de les agacer et de leur enlever l’envie de le faire. Ça leur ferait penser qu’il y a quelque chose de contraignant dans le fait de faire attention à ce qu’on achète et, moi, je ne ressens pas ça comme ça.

L’équipe d’Effleure tient à remercier Ateapic (Lausanne, Flon) pour la mise à disposition de sa boutique de deuxième main pour le shooting

delphine4

Céliane

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*