Un petit creux… végétarien ?

astuces végétarien

L’automne, c’est la saison des…

Soupes à la courge, confitures à la cannelle, marrons chauds et veloutés de châtaignes, pâtes aux bolets, oh, j’ai faim ! C’est aussi la saison où, l’an dernier, je commençais à manger beaucoup moins de viande.

En effet, lorsque j’étais « plus jeune », je trouvais très amusant que les pets et rots de vaches puissent représenter un quelconque danger, cela me paraissait grotesque (en même temps, la comédie américaine « Admis à tout prix » me faisait rigoler).

Aujourd’hui, savoir que « Le dernier rapport de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), publié en 2013, estime que l’élevage de bétail dans le monde est responsable de 14,5 % des émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique, c’est-à-dire liée aux activités humaines, sur la planète (…). » me fait un peu moins rire. (En revanche « Admis à tout prix » me divertit toujours autant, à ma plus grande honte.)

De plus, comme de nombreux médias le relèvent, les conditions d’élevage sont souvent médiocres, pour ne pas dire lamentables, ce qui ne creuse pas franchement l’appétit.

Après l’été, avant les fêtes, voici le moment idéal pour découvrir quelques trucs et astuces pour se passer de viande un peu, beaucoup, passionnément :

Chiffres tirés de la « Table de composition nutritionnelle suisse », édition 2015

  • Combiner régulièrement dans une assiette : céréales et légumineuse (par exemple, inspirez-vous du Maghreb avec un plat de couscous pois-chiche, ou d’Amérique latine : haricots rouge et maïs). Nous obtenons ainsi des protéines d’aussi bonne qualité, aussi complètes qu’en mangeant de la viande. Dans l’idéal, composez votre repas ainsi : 1 tiers légumineuses et 2 tiers de céréales, pour accompagner vos légumes.
  • Ne craignez plus de manquer de fer : 100 grammes de tofu contient deux fois plus de fer que 100 grammes d’escalope de veau ou de rôti de bœuf. De plus les amandes, championnes des fruits à coques, contiennent 14 milligrammes de fer aux 100 grammes, soit autant que dans… 1 kilo de rôti de porc !
  • La vitamine B est facilement compensée grâce aux céréales complètes et légumineuses (pain complet, riz brun, flocons d’avoine, lentilles, etc).
  • Il existe deux aliments miracles pour saupoudrer vos plats et salades : germes de blé (si, si, ça sonne cliché, mais c’est vrai) et la levure de bière (en paillettes). Tous deux sont des véritables bombes de vitamines et minéraux essentiels.
  • N’oubliez pas de vous laisser tenter par les produits frais, régionaux et de saison, qui contiennent encore un maximum de bons nutriments… que les produits importés n’ont souvent pas conservés.

On y trouve des recettes de mille-feuille de lentilles corail, à l’avocat et aux noix, de salade d’aubergine au citron, de samosas, de cookies au seigle, à la papaye et au chocolat, et encore de… oh, j’ai faim !

Céliane

 

 

 

CV Université de Neuchâtel

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*