Maja, Marijo et la Boutique Américaine

marijo

 Il y a quelques mois, j’ai reçu un e-mail de Maja. Elle me disait qu’elle lisait souvent Effleure (ce qui m’avait déjà on ne peut plus réjouie), mais elle me racontait aussi que, tout comme moi aujourd’hui, elle avait souvent acheté des vêtements de seconde main,  il y a plus de quarante ans. L’idée des portraits d’Effleure était née, grâce à son histoire.

Rencontrez Maja et son amie de longue date Marijo

Dans votre e-mail, vous mes dites avoir acheté des habits de deuxième main. Racontez-moi…

Maja : C’était il y a quarante-cinq ans, nous étions quatre amies nous sommes entrées par hasard dans la « Boutique Américaine ». On y trouvait des habits de seconde main, presque tous de marques américaines. L’argent récolté par la boutique était distribué à des œuvres de charité.

Marijo : Nous y sommes retournées souvent, ils avaient des habits différents de ce que l’on trouvait dans les autres magasins. Et on y trouvait par exemple des pantalons pour bébés qui coûtaient 20 ou 50 centimes !

majablog3

Qu’est-ce qui vous plait dans la mode ?

Marijo : Oh, on n’est pas spécialement à la mode. On se fie surtout à nos goûts.

Maja : C’est vrai, mais on n’est pas vieillottes ! (rires) Si quelque chose me plaît, comme ce pull, je peux l’aimer vingt ou trente ans.

Marijo : Ce que j’aime vraiment, ce sont les petites perles, les paillettes, je les brode sur mes sacs…

Maja : Elle customise tout ! Par exemple ce collier, elle l’a fabriqué avec le cristal d’un lustre vénitien. À l’époque, on lui demandait toujours pourquoi elle n’ouvrait pas sa propre boutique; elle est douée de ses mains.

 

Quels vêtements que vous pensiez oubliés avez-vous vus réapparaître tout d’un coup ?

Maja : Tous ! (rire) Il y a un gaspillage terrible de vêtements. Alors, je trouve ça très bien  que les modes reviennent, ça permet aux habits de durer.

Marijo : C’est comme les pattes d’éléphants, dans les années 1960, c’était très tendance. Tu te souviens de cette photo, Maja, on en portait tous ! Et puis j’ai vu des jeunes en porter il y a quelques années, et à nouveau il y a très peu de temps.

majablog2

Maja : Et surtout le vintage, le deuxième main, ça commence à avoir beaucoup de succès par ici et dans d’autre pays c’est déjà le cas depuis plus longtemps… peut-être bien qu’on était avant-gardistes !

majablog1

Céliane

2 Commentaires

Ajoutez les vôtres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*